Jacqueline Bonicel  perpétue l’œuvre de son mari